LA CONSTRUCTION DE "LA MAISON EN PAILLE"
2000

Printemps 2000 nous avons acheté un terrain de 3750m² avec fondations et plans d'une maison.

Nous avons changé légèrement les plans et ainsi le permis de construire était délivré en quelques semaines.

Juillet. Les premiers six mois nous avons vécu dans une caravane avec quelques tentes.
Le 'tipi' était pour la douche et toilette sèche.

Il a fallu quand même ajouter une partie de la fondation.
Une bonne façon à apprendre la nature de notre terrain ;
30cm de terre et pour le reste……du calcaire.

En ce qui concerne les bottes, il se trouve qu'un de nos voisins viticulteurs cultive aussi du blé.
Après quelques recherches (avant la récolte !) nous nous sommes rencontrés
et lui avons expliqué que nous cherchions des bottes de paille pour la construction.


Nous avons organisé nous-même la main d'œuvre pour ramasser les bottes.
Un travail bien sympa à faire (avec des gants !)

Les fondations étaient un peu trop basses par rapport au terrain,
c'est pourquoi nous avons maçonné un (double) rang de parpaings.


Une partie du bois (chêne) de charpente vient d'être livré.

Les copains et famille arrivent et s'installent.

Remplissage du vide entre les parpaings avec des billes d'argile expansées (une prochaine fois je prendrais du liège) et couverture des parpaings avec une feuille de bitume (une prochaine fois je prendrais un produit plus 'éco' et moins nocif).

Les bouteilles protègent les jambes contre les fers à béton qui fixent la première rangée de bottes comme des 'broches'.

Le bois est raboté et si nécessaire traité ( pas le bois de chêne car c'est un bois dur)

Fabrication des cadres autour des fenêtres. (une prochaine fois je ne les utiliserais pas)

Mi Août: Jour " J " est arrivé. Explications sur la technique de construction en bottes de paille.


Et c'est parti….

…pour des murs porteurs, (aussi appelé type Nebraska) affaire à suivre !


Bâcher contre la pluie, ça prends pas mal de temps mais est très important avec le style Nebraska.

La sablière. (une prochaine fois je la ferais plus costaude)

Pré compression (une partie au moins) avec des sangles bleues de camions.
Ca marche, mais ce n'est pas top.

Une fois le mur tassé, on sert les sangles (qu'on utilise sur les palettes). Ces sangles ne sont pas pour compresser mais pour tenir le toit aux murs lors d'une tempête car il est inutile de clouer le toit aux bottes ;-)


Raser les bottes pour que l'enduit adhère bien aux bottes.

Et voilà, le bon observateur voit des poteaux DANS le mur. Le mur Nebraska est ainsi devenu une OSSATURE BOIS rempli avec les bottes car nous avions réalisé qu'il était impossible de construire notre maison en Nebraska.

Des solives pour le plafond/étage. De taille traditionnelle 15*15cm

Des planches et des bottes et des bâches, voilà un 'toit' temporaire.




4 belles semaines sont passées.
La famille et les copains sont retournés chez eux.
Nous travaillons de nouveau à deux.


Sous notre abri nous avons préparer la charpente.

Elle a été monté avec une grue et un bref retour de la famille.
Avec Aurélien Monier nous avons continué à travailler la
charpente pendant l'automne la plus pluvieuse depuis 80 ans.



Le 29-30 décembre, 6 mois après le début des travaux, nous avons
posé des tuiles (avec l'aide des copains et de la famille bien sur).

2001